Si on a mal compris et que l’on veut faire répéter, chez les chtis on dit : ardis le me.

Dans le boulonnais on dit : armets le il a glissaille.